orthographe portrait chinois

J’aime les jeux pour apprendre, j’aime proposer des formats originaux, j’aime adapter des concepts pour les mettre au service de mes formations. Bref, vive la ludopédagogie ! What ? Oui, oui… les jeux sont un super outil pour ancrer de nouvelles connaissances et, aussi, pour faire un “état des lieux” des connaissances des stagiaires. Hier, j’ai testé le portrait chinois.

Portrait chinois : un jeu littéraire

Je n’ai rien inventé : Marcel Proust est à la diffusion de ce petite questionnaire. Il découvre ce test à l’adolescence dans le livre d’une camarade. Venu tout droit d’Angleterre, celui-ci permet aux questionnés de révéler leurs goûts et leurs aspirations. Internet foisonne de questionnaire de Proust ou autre portrait chinois.

Portrait chinois pour les formateurs en orthographe

Ce portrait chinois est une manière de glisser subtilement des concepts liés à la grammaire et à la conjugaison au milieu de questions plus classiques. Je l’utilise en début de formation pour évaluer de manière informelle les connaissances de mes stagiaires. Voici le portrait chinois que j’ai conçu pour mes formations :

  • Si j’étais un livre, je serais…
  • Si j’étais un métier, je serais…
  • Si j’étais une matière enseignée à l’école, je serais…
  • Si j’étais un verbe, je serais…
  • Si j’étais un adverbe, je serais…
  • Si j’étais un signe de ponctuation, je serais…
  • Si j’étais une phrase, je serais…
  • Si j’étais un animal, je serais…

C’est grâce à ce portrait chinois que j’ai pu diagnostiquer une confusion entre adverbe et adjectif. Au passage, chaque stagiaire se révèle et c’est chouette !

Ça peut vous intéresser…