Comment fixer ses tarifs de rédaction web seo

Trop cher ? Pas assez cher ? C’est l’une des questions que l’on se pose le plus quand on est freelance. En plus de 15 ans de freelancing, j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’évaluer (et réévaluer) mes tarifs de rédaction web. Je vous dévoile ici tout ce qui se cache derrière mes devis. C’est un savant mélange de mon expérience professionnelle, de mes différentes compétences, des charges à payer, de la complexité du sujet, des délais de livraison… Bref, je vous dis tout.

Éléments à prendre en compte pour fixer ses tarifs de rédaction web

La rédaction web SEO de qualité prend en compte plusieurs paramètres liées à la prestation :

  • volume de travail
  • complexité du sujet
  • captation de l’information : recherches à effectuer ou interviews à réaliser
  • délais de livraison

En plus de ces éléments, je calcule mon tarif de rédaction web ou d’audit SEO prenant en compte le coût des outils dont je me sers. Par exemple, quand je réalise un audit SEO technique, j’utilise SEO Majestic : il faut compter 46,99 euros/mois. Pour l’étude de mots-clés, j’utilise Ranxplorer : c’est minimum 39,90 euros/mois. Pour le suivi des mots-clés, Ranks coûte 12,40 euros/mois. Enfin, pour optimiser sémantiquement un article, j’utilise 1.fr qui revient à 60 euros par mois. Tous ces abonnements sont nécessaires pour avoir accès à l’ensemble des fonctionnalités de ces outils et réaliser des prestations de rédaction web et de SEO de qualité

Payer mes impôts et cotisations

Quand je fixe mes tarifs de rédaction web, je dois aussi prendre en compte les cotisations et impôts que je dois payer. En tant que profession libérale & entreprise individuelle, je reverse 22 % de mon chiffre d’affaires à l’URSSAF tous les 3 mois. Donc, quand je fais une facture de 100 euros, il ne me reste que 78 euros (et je n’ai pas déduit mes frais liés aux outils que j’utilise pour travailler !).

De plus, tous les ans, j’ai aussi à payer un peu plus de 300 euros pour la CFE (cotisation foncière des entreprises).

Ainsi, quand je fixe mes tarifs de rédaction web, je dois impérativement prendre en compte ces éléments.

Le prix de l’expérience professionnelle

Eh oui, l’expérience a un prix ! Ce critère devrait être l’un des principaux critères pour évaluer le prix d’une prestation freelance. Rédactrice depuis 2007, je suis toujours là, fidèle au poste ! C’est un gage de valeur professionnelle et d’une clientèle satisfaite.

Par ailleurs, chaque année, je me forme pour monter en compétences et, aussi, pour concevoir une stratégie éditoriale et SEO adaptée aux besoins de mes clients. En faisant appel à moi, je peux vous accompagner de l’audit SEO jusqu’à la création de contenus rédactionnels, en passant par l’étude de mots-clés et la conception d’un calendrier éditorial. Nous pouvons travailler main dans la main pour développer votre visibilité sur Internet !

Vivre de la rédaction web

Lors de mon dernier benchmark, j’ai regardé de plus près les tarifs de rédaction web proposés par mes concurrents. Je suis parfois tombée de ma chaise : certains proposent des prix extrêmement bas. Honnêtement, je me demande comment ils font pour gagner leur vie.

La rédaction web SEO est mon métier : tout ce que je facture me permet de vivre au même titre qu’une paie pour un salarié. Je dois aussi prendre en compte le délai de règlement des factures. Même si j’ai la chance d’avoir des clients qui règlent rapidement leurs factures, j’ai eu une fois un client qui a mis plus de 6 mois à me payer. Pendant ce temps-là, je devais continuer à régler mes propres factures 😉

Et lever le pied !

En tant que rédacteur web freelance, je ne facture que les jours où je travaille. Donc, quand je prends des vacances, rien ne rentre. Pour les indépendants, les congés payés n’existent pas. Je les crée donc moi-même quand j’établis un devis de rédaction web. À mon taux horaire, j’ajoute un pourcentage dédié aux vacances (et maladies…) et l’ensemble de mes charges courantes, sociales et fiscales.

À titre d’exemple, en 2017, le congé maternité pour les auto-entrepreneuses n’existait pas. J’ai passé plusieurs semaines à contacter les différents organismes sociaux pour voir si je pouvais bénéficier d’une aide. Que nenni ! Mon congé mat’, c’est moi qui l’ai financé à 100 %. J’ai même pris le minimum du minimum, soit 8 semaines. J’ai arrêté de travailler 2 semaines avant la date du terme.

Comment fixer ses tarifs de rédaction web seo

Maintenant, vous savez (presque) tout de mes tarifs de rédaction web. Si vous voulez connaitre le prix d’un article de blog pour votre site, envoyez un p’tit mail à l’adresse bienvenue@levaletmanuela.fr : je vous répondrai dans les meilleurs délais…

D’autres articles sur mes prestations