Manuela Levalet

erreurs orthographe lettre motivation

C’est un fait : les recruteurs sont de plus en plus vigilants à la qualité de l’orthographe des candidates et candidats. Les premières formations en orthographe que j’ai réalisées étaient en entreprise. Eh oui, souvent, on a tendance à penser que l’orthographe n’est qu’une compétence académique étudiée seulement à l’école. Faux ! Les employeurs sont en demande de collaborateurs et collaboratrices à l’aise à l’écrit. D’où le retour de l’orthographe dans l’enseignement supérieur. Bref, découvrez les 5 fautes à éviter dans vos lettres de motivation.

Après que : conjugaison du verbe l’une des fautes à éviter

“Après que je sois arrivé” ou “après que je suis arrivé” ? Contrairement à ce que nombre d’entre nous pensent, c’est la seconde conjugaison qui est la bonne. Dans l’expression “après que”, le verbe est conjugué à un temps de l’indicatif. Ce mode indique quelque chose de réel. Si j’utilise le subjonctif, j’exprime le doute. Ici, “Je” est bien arrivé.

Accord du participe passé avec “avoir”

Voici l’une des fautes à éviter dans les lettres de motivation. Si le participe passé s’accorde avec le sujet quand il est conjugué avec l’auxiliaire “être” (et encore, nous ne parlons pas des verbes pronominaux dans ce cas…), j’entends souvent dire qu’on ne l’accorde jamais avec l’auxiliaire “avoir”. L’orthographe n’est pas binaire (sinon, cela se saurait et je n’aurais pas besoin d’écrire cet article !).

Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire “avoir” s’accorde avec le COD si (et seulement si !) ce dernier est placé avant le verbe. Pour reconnaitre un COD, on pose les questions “qui ? quoi ?”.

J’ai mangé la tarte (“quoi” après le verbe donc pas d’accord du participe passé)

Je l’ai mangée (“quoi” avant le verbe donc accord du participe passé avec l’ – la fameuse de tarte de la phrase précédente)

La tarte que j’ai mangée (“quoi” avant le verbe donc accord du participe passé le COD – je vous fais l’économie de toute l’analyse grammaticale)

Je vous saurais gré

Oui, oui… On dit “saurais” et non “serais”. Il s’agit de l’expression “savoir gré”. C’est une des fautes à éviter et un grand classique des salutations dans les lettres de motivation.

Langage ou language : une des fautes à éviter rapidement

Dans un précédent article, je vous confiais mon astuce “orthographe” : faire des lignes pour ancrer durablement la graphie d’un mot. Elle fonctionne très ici : langage (sans “u”) est le terme français. Le second est un mot anglais. C’est une des erreurs à éviter dans vos lettre de motivation et CV.

À l’attention de ou à l’intention de

Nous trouvons généralement cette erreur dans l’en-tête des lettres de motivation. Vous écrivez “à l’attention de”, car vous souhaitez obtenir l’attention d’une personne. Si vous mettez “l’intention de”, cela veut dire que votre lettre de motivation est en l’honneur d’une personne (ce qui n’est pas le propre de ce type de courriers).

Vous connaissez maintenant 5 des erreurs à éviter dans vos écrits professionnels. Si vous avez besoin de faire relire votre lettre de motivation, contactez-moi : je propose des prestations de correction de lettre de motivation et de CV.

Ça peut vous intéresser